MILLÉSIMES

découvrir
Château La Cardonne

2016

Comment parler d’un millésime fabuleux quand il suit un autre millésime fabuleux ? Cela dit, pour nous, le 2016 est encore meilleur que le 2015. Sa couleur est superbe, les arômes et les tanins se sont libérés sans effort et le vin est magnifiquement équilibré.
Le débourrement a eu lieu fin mars, après un hiver très doux. Le printemps a ensuite été pluvieux, voire très pluvieux, mais la floraison a profité d’un court épisode de beau temps en juin. Le temps très sec qui s’est installé en juillet et qui a duré jusqu’à la mi-septembre a donné aux raisins une concentration remarquable en couleur et en tanins. Les pluies sont arrivées juste au bon moment pour accélérer la maturation et ont permis une récolte sans stress. Nous avons commencé à cueillir les merlots le 6 octobre, les derniers cabernets ont été ramassés le 21. Devant l’opulence des vins, nous avons choisi d’augmenter le pourcentage de bois neuf et la durée de l’élevage en barriques. Les vins y ont séjourné 16 mois au lieu de 12 habituellement. Le 2016 a la noblesse tranquille des grands vins sûrs de leur charme et de leur puissance. Il est mis en bouteille depuis mars 2019.

Château La Cardonne

2015

Pour décrire le millésime 2015, nous pouvons dire qu’il assemble le fruité du 2005, le corps du 2009 et les tanins profonds du 2010.

L’hiver, sensiblement plus froid que les précédents, a entraîné une floraison tardive mais rapide et homogène grâce au printemps sec et lumineux.

Une succession de semaines très chaudes, ensoleillées et sèches en juin et juillet ont contribué à façonner le millésime 2015 à Bordeaux. Août restera quant à lui dans l’histoire comme l’un des plus humides jamais enregistrés, avant le retour d’un mois de septembre radieux. La récolte des merlots a commencé le 21 septembre et nous avons cueilli les derniers raisins le 9 octobre. Les fermentations ont été régulières et les petits grains à la peau épaisse ont libéré de superbes tanins mûrs et concentrés. Nous avons choisi un élevage long sur 30 mois pour affiner cette structure magnifique. Il en résulte un millésime très opulent, d’une grande profondeur et d’une grande complexité. Il a été mis en bouteille en mai 2018 et certains distributeurs, en particulier aux États-Unis, l’aiment déjà tellement que nous allons ouvrir sa commercialisation en 2019.

Château La Cardonne

2014

Aux premières heures du lundi 9 juin 2014, un orage de grêle a traversé le vignoble. Nous avons perdu 80% de la récolte. Fin septembre, nous avons finalement décidé de ne pas récolter les raisins restants et nous n’avons donc pas produit de millésime 2014.

Château La Cardonne

2013

L’année 2013 nous a gratifiés de merveilleux cabernets, compensant des merlots récoltés un peu tôt. Sans parler d’un millésime fabuleux, une sélection très stricte nous a permis de produire un vin bien équilibré, pour le vin de tous les jours. Les températures particulièrement fraîches à la fin de l’hiver et au printemps ont retardé la croissance. La floraison est arrivée avec 12 jours de retard sur la moyenne, et sous la pluie qui a perturbé la nouaison. La sécheresse estivale a été une délivrance, juillet a été le plus chaud jamais enregistré en 60 ans. Les grappes, peu nombreuses et plutôt petites ont pu ainsi évoluer favorablement. Le temps chaud et humide de septembre a fait craindre le botrytis mais nous avons choisi d’attendre le 1er octobre pour récolter les premiers merlots et nous avons vendangé à notre rythme jusqu’au 18 octobre pour profiter des derniers jours de beau temps. Les tris drastiques au vignoble et au chai ont fait des merveilles. Ce ne sera évidemment pas un millésime de longue garde mais nous le commercialiserons en 2019/2020, car il révèle déjà de très jolies notes de fruits rouges. Nous pensons qu’il sera parfait à boire entre 2019 et 2025.

Château La Cardonne

2012

Nous décrivons souvent le millésime 2012 comme délicat, équilibré et raffiné.

Relativement peu de pluies sont tombées au cours des cinq mois d’hiver et les températures ont été clémentes, à l’exception de la glaciale première quinzaine de février.  Le débourrement a été enregistré au 5 avril, mois au demeurant très humide. Un mois de juin pluvieux mais doux a laissé place à des mois de juillet et d’août très secs, assurant une maturation lente. Le temps a changé dès les premiers jours de l’automne: des pluies modérées mais régulières se sont mises à tomber à partir du 20 septembre. Fort heureusement, elles sont arrivées trop tard pour perturber gravement la maturation ou la santé des raisins. Les vendanges se sont déroulées du 8 octobre au 18 octobre, avec un peu plus de pluie que nous ne l’aurions souhaité. L’état sanitaire de la vigne a cependant été préservé. Les merlots se sont révélés moins expressifs que les cabernets lors de la fermentation, mais lors de l’assemblage final, nous avons été agréablement surpris par leurs notes florales. Nous prévoyons de commercialiser le millésime dès 2019.

Château La Cardonne

2011

Après deux millésimes bénis des dieux, auxquels la nature a donné exactement ce qu’il fallait, quand il le fallait, l’année 2011 a produit un vin charmeur, agréable, à boire plus jeune. L’année a été étrange côté météo: nous avons eu l’été au printemps, l’automne en été, le printemps en automne. Un début d’année chaud a déclenché un débourrement précoce et une floraison en avance de deux semaines par rapport à 2010. Dès le mois d’avril, une période de sécheresse s’est installée avec un ensoleillement important et des températures supérieures de 6 °C à la moyenne de saison. La floraison était terminée le 17 mai. C’est la floraison la plus précoce jamais enregistrée. À partir de la deuxième semaine de juin, le temps a commencé à changer et l’été a pratiquement disparu en juillet, avec de faibles niveaux d’ensoleillement, des températures fraîches et un mois d’août maussade. En septembre, le beau temps est revenu pour les vendanges, avec quelques pluies éparses. Nous avons attaqué les vendanges le 15 septembre avec plus de 2 semaines d’avance sur les millésimes précédents. Nous les avons clôturées le 30 septembre. Le 2011 est un vin rond et charmant, aux arômes floraux pleins d’élégance. La bouche est très fruitée et ses tanins souples et délicieux.

Château La Cardonne

2010

En 2010, un autre millésime du siècle, dans la foulée du 2009. Ce millésime présente une robe de velours d’une densité incroyable, une explosion de fruits et d’épices et des tanins nobles, riches et soyeux.

Après un automne 2009 très doux, les premiers mois de 2010 ont été particulièrement froids et secs. Le débourrement a été retardé jusqu’à la mi-avril et la floraison a été laborieuse, en raison d’une première quinzaine fraiche en juin. En été, les racines de la vigne sont allées chercher en profondeur l’eau qui manquait en surface et les raisins n’ont pas souffert de la sécheresse.

Tous les ingrédients d’un grand millésime ont été réunis: des températures douces aux mois de juillet et d’août, des mois de septembre et octobre ensoleillés et juste assez de pluie pour parfaire l’équilibre des fruits. Les merlots ont été vendangés du 7 au 13 octobre, les cabernets francs le 14 octobre et les cabernets sauvignons du 15 au 21 octobre. Dans le cuvier, des arômes de framboise et de cerise noire ont empli l’air lors des remontages et une fermentation lente a permis une extraction très douce des couleurs et des tanins. La couleur du millésime 2010 est d’une intensité fabuleuse, le nez est incroyablement expressif, pur et aromatique. En bouche, la structure est de toute première élégance et le vin révèle de belles notes de baies noires.

Château La Cardonne

2009

Jusque-là, le millésime 2005 était le millésime de notre vie. Puis 2009 est arrivé et nous a ébloui par sa perfection dès ses premiers pas. Il a la plénitude du 2005 et la douceur du 1990.

Dès le départ, 2009 est né sous les meilleurs auspices, avec des températures légèrement au-dessus de la moyenne et 220 heures d’ensoleillement pendant la phase de croissance. Un mois d’avril doux mais pluvieux a légèrement nuancé nos prévisions mais le retour du beau temps en mai a permis une floraison rapide et homogène jusqu’au début du mois de juin. L’été s’est avéré extrêmement chaud avec un ensoleillement constant : 293 heures de soleil en juin, 262h en juillet et 270h en août. La véraison et la floraison ont été uniformes malgré nos inquiétudes face au manque d’eau: seulement 48 mm de pluie sur la période, contre une moyenne de 90 mm sur les 30 dernières années. La vendange a commencé le 1er octobre et nous avons ramassé les derniers cabernets le 22 octobre. Les arômes dans le chai étaient divins et lors de la fermentation, des extractions douces ont été suffisantes pour obtenir une brillante couleur rouge rubis et des tanins à la texture soyeuse.

Le 2009 possède maintenant une extraordinaire intensité aromatique, fraîche et précise. Il est riche, mûr et minéral avec une finale longue et persistante.

Château La Cardonne

2008

Ce millésime 2008 nous rappelle la profondeur et le charme du 2004.

En début de saison, un mois de mars terne, humide et orageux a entraîné un débourrement lent et inégal. Après un mois de mai maussade (le deuxième le plus humide depuis 1946) et une floraison hétérogène, sans surprise des grappes irrégulières se sont développées. Heureusement, le temps sec et ensoleillé de juillet a permis de sélectionner les plus jolis raisins. Le mois d’août a été frais avec quelques pluies avant le retour d’un véritable temps estival le 25. De mi-septembre à mi-octobre, les brises chaudes de l’Atlantique ont accéléré la maturation, tout en préservant la santé des raisins. En septembre, une amplitude thermique remarquable entre le jour et la nuit a conduit à une synthèse très rapide des composés phénoliques dans les grappes. Les merlots ont été récoltés du 6 au 13 octobre et les cabernets du 11 au 17 octobre. Le 2008 a mis plus de temps à évoluer que la plupart des millésimes. Une grande partie du vin est restée en cave jusqu’en 2015, pour que les tanins s’adoucissent et que naisse un vin très classique après ce long et profond sommeil.

Château La Cardonne

2007

Après un mois de février très doux, le débourrement est arrivé 10 jours en avance, fin mars. Les températures sont montées en flèche en avril, le plus chaud depuis 1949, pour ensuite dégringoler en mai. La floraison a été tardive et laborieuse, avec sept jours de retard sur la moyenne. La pluie et le manque de soleil de mai ont perduré jusqu’en juillet, faisant peser une menace constante de maladie sur le vignoble. Dans la vigne, des travaux incessants ont été nécessaires pour maintenir des raisins sains et réduire les rendements en vue des vendanges. Bien que le mois d’août ait commencé chaud et bien ensoleillé, la pluie et des températures plus fraiches sont rapidement revenues, gonflant les raisins et créant une grande disparité de maturité entre les parcelles. Le 25 août, le soleil est enfin revenu pour ne plus nous quitter pendant 64 jours d’affilée. Nous avons débuté le 4 octobre et avons ramassé nos derniers cabernets, les plus mûrs, le 18. Le chai s’est empli de merveilleux arômes de fraise et de framboise. Nous avons incontestablement procédé à la sélection la plus rigoureuse de notre histoire pour produire un vin très agréable qui a parfaitement résisté au temps.

Château La Cardonne

2006

2006 est un millésime très délicat, ayant connu une météo très variable du début à la fin. Un hiver froid et assez humide – bienvenu après la saison 2005 – a fait place à un temps sec, du printemps jusqu’au milieu de l’été. En début de saison, les fortes pluies de mars ont été un soulagement mais elles ont retardé le débourrement. Les bourgeons des merlots ne se sont ouverts que début avril, comme en 2000. Le mois de juin, chaud et sec, a permis une floraison très rapide des merlots comme des cabernets, au même moment. L’été a été marqué par une longue vague de chaleur caniculaire en juillet. La véraison a eu lieu 2 à 3 jours plus tôt qu’en 2005 et 10 jours plus tôt qu’en 2000 et 2004. S’en est suivi un mois de septembre au contraire extrêmement arrosé qui nous a contraints à interrompre les vendanges et nous a causé quelques nuits blanches.

Les vendanges se sont déroulées du 25 septembre au 10 octobre.

Malgré les difficultés, le 2006 a la richesse du millésime 1986 et la grâce et la pureté du 1996.

Château La Cardonne

2005

Difficile de trouver une autre année qui fasse autant l’unanimité en primeur. Même les millésimes de référence tels que 1989, 1990 et 2000 n’ont pas reçu de telles louanges à leur sortie. La volupté et l’harmonie sont la marque d’un millésime vraiment exceptionnel. Jamais des raisins n’ont été si parfaits, à l’issue d’une saison chaude et ensoleillée, sans excès. Les nuits fraîches d’août et septembre ont gardé l’acidité et l’équilibre des raisins. Les vins sont à la fois très mûrs et d’une fraîcheur remarquable. En d’autres termes, les vins présentent une profusion d’arômes de fruits mûrs et de tanins doux, associés à une acidité élevée. Il n’existe pas de scénario plus parfait! Le début des vendanges a été progressivement décalé au 29 septembre. Le fruité des jeunes merlots nous a très vite impressionnés. Les rendements ont été faibles et les raisins d’une concentration exceptionnelle. Nous avons patiemment attendu que les cabernets soient complètement mûrs et nous avons cueilli les derniers raisins le 18 octobre. La fermentation a été effectuée à une température plus basse que d’habitude et les cuves ont nécessité moins d’intervention qu’à l’ordinaire, pour extraire couleur et tanins. Nous pensons qu’il s’agit du meilleur millésime que nous avions produit jusque-là sur le vignoble.

Château La Cardonne

2004

Largement considéré comme un millésime dans le style classique des 1996 et 1988, notre millésime 2004 s’est révélé frais, pur et bien structuré pour une garde de moyen à long terme. La croissance de la vigne s’est faite au rythme de périodes tour à tour humides et sèches, avec une heureuse coïncidence des périodes sèches avec la floraison et les vendanges. La qualité de ce millésime, ainsi que le retour à des niveaux de production normaux, est dû à une excellente floraison, régulière et rapide qui a eu lieu sous un climat exceptionnel de la fin mai au début de juin. Nous avions les bases d’une récolte généreuse et d’une maturité homogène en fin de saison. Cependant, le mois d’août fut particulièrement pluvieux, entrainant une morosité généralisée quant aux perspectives du millésime. Le miracle s’est produit en septembre avec le retour du beau temps et les raisins ont pu achever leur maturité. La récolte des merlots a commencé un peu plus tard que d’habitude, le 4 octobre. Les Cabernets ont fermé la marche et nous avons terminé la récolte le 18. Les fermentations lentes ont permis de bien identifier la personnalité de chaque parcelle et d’adapter la vinification en conséquence. Une vinification de rêve pour un winemaker. Dans chaque bouteille de 2004 se révèle une grande finesse et un nez subtil combinant des arômes de fleurs, de fruits et d’épices.

Château La Cardonne

2003

Pour tous, 2003 restera l’année de la canicule, produisant un vin d’une densité inégalée avec une puissance, une profondeur, une longueur et des tanins merveilleusement soyeux.

La vigne, grâce à son enracinement profond, a moins souffert que d’autres cultures de cette chaleur torride. Quelques raisins ont pourtant été brûlés par le soleil ardent du mois d’août. Les températures nocturnes élevées perturbent la synthèse des polyphénols alors que par ailleurs les concentrations en sucres augmentent rapidement. Tous nos repères habituels sont balayés. La hiérarchie entre les parcelles est bousculée. Il faut tout réinventer : le moment optimal de récolte, l’ordre de vendange, quelles parcelles vendanger ensemble. L’observation des parcelles et la dégustation des raisins seront nos seuls guides. Puis 30 mm tombent en trois jours début septembre et débloquent la situation. Nous avons rempli les premières cuves le 10 septembre. Compte tenu des températures élevées, nous avons décidé de ne récolter que le matin. Les rendements sont très faibles et les raisins naturellement très concentrés. Nous avons vendangé à un rythme particulièrement lent jusqu’au 2 octobre. Des fermentations longues ont permis de parfaitement maîtriser l’extraction. Au final une saison éprouvante face à des situations inconnues pour un vin magnifique, très rond et très charmeur.

Château La Cardonne

2002

L’année 2002 a donné une petite récolte de vins très élégants, bien structurés et de très bon niveau. Il leur aura fallu toutefois un long séjour en cave pour leur permettre d’atteindre leur apogée. Le printemps doux et relativement sec fut suivi d’un été frais, pour terminer par un mois d’août assez pluvieux. La floraison en a été assez perturbée, en particulier les merlots, plus précoces et sensibles à la coulure. Cependant un magnifique été indien en septembre et octobre a sauvé le millésime. Jour après jour, les raisins se sont gorgés de sucres et d’arômes, et les tanins, d’abord un peu durs, se sont assouplis. La récolte 2002 a été la plus faible depuis 1991 mais sa qualité est indiscutable. Nous avons commencé les vendanges le 3 octobre et les dernières parcelles de Cabernet Sauvignon ont été ramassées 9 jours plus tard. Le potentiel polyphénolique s’est révélé impressionnant. Le laboratoire d’analyses a d’ailleurs dû modifier son échelle d’évaluation car les niveaux d’anthocyanes ont crevé les plafonds. Les jus étaient presque noirs et les saveurs de fruits confiturés déjà remarquables. Les merlots se sont révélés particulièrement aromatiques et les cabernets sauvignons et francs exceptionnels. Le millésime est superbe: riche, puissant et harmonieux avec toute l’élégance tannique des cabernets.

Château La Cardonne

2001

Le millésime 2001 nous rappelle le 1999, pour ses arômes expressifs et ses tanins denses et harmonieux. L’hiver précédent a été le plus humide depuis 1982/83. Mai et juin ont été plutôt secs, déclenchant une floraison précoce mais rapide et uniforme. Juillet a commencé avec la pluie et des températures plutôt fraiches, avant que l’été reprenne ses droits. Août a été chaud, avec des précipitations moyennes pour la saison. Quant à septembre, il a été plutôt frais, offrant d’excellentes conditions pour la maturation des raisins qui était parfaite dès le début des vendanges. Ce sont les jeunes plants de Merlot qui ont ouvert le bal, le 2 octobre. Le plus gros des vendanges s’est déroulé du 5 au 12 octobre. Durant cette période, les journées ont été très belles, les rares pluies ayant la bonne idée de tomber plutôt de nuit. Dès les premiers jours de la vinification, nous avons été agréablement surpris de la couleur profonde des moûts alors même que les extractions ont été particulièrement douces.

Il n’est pas facile de prendre la suite d’un millésime comme le 2000 mais le 2001 relève le défi et ravira nos palais de nombreuses années encore.

Château La Cardonne

2000

En 2000, la saison viticole fut assez complexe et nous étions loin de penser que nous avions entre nos mains l’un des plus grands millésimes du XXe siècle. Le début d’année et le printemps ont été particulièrement doux, entrainant un débourrement précoce.

Avec la douceur qui s’est poursuivie en avril et mai, la pluie s’est invitée et la floraison n’a débuté qu’à la fin du mois de mai. L’humidité s’est prolongée en juin et en juillet. Fort heureusement, aout et septembre ont bénéficié temps sec et d’un ensoleillement quasi ininterrompu. Ce soleil a donné aux merlots d’excellentes maturités. Les Cabernet Sauvignon ont muri en toute fin de saison, pour ceux qui ont été suffisamment patients. Nous avons vendangé en premier lieu les plus vieux merlots à partir du 25 septembre, et nous avons récolté la dernière parcelle le 12 octobre, attendant ainsi que les Cabernets soient complètement mûrs. La fermentation s’est faite en douceur et la macération a duré trois semaines. Avec une élégance et une souplesse en bouche rappelant les millésimes 1990 et 1996, le millésime 2000 est l’un de nos plus grands millésimes.

Château La Cardonne

2016

Note de dégustation

Magnifique couleur rubis profonde avec des reflets violets. Nez de réglisse et de violette enveloppés d’arômes classiques de fruits noirs. Volumineux, palais mou. Les tanins sont bien intégrés, montrant beaucoup de caractère, mais sans agressivité et sous-jacent de beaux fruits. En un mot : Élégance.

Accords mets et vins

**Entrée**

Escargots de Haute-Savoie
Fleur de courgette farcie

**Plat**

Filet de veau cuit au beurre noisette, aubergine rôtie et confite, jus concentré et vierge de condiments et pignons de pin grillé
Agneau rôti à l’ail rose, câpres et citron, ratatouille
Pigeon fondant croquant
Filet de bœuf de la ferme, mousseline de panais, cèpes bouchons et jus au vin rouge

Château La Cardonne

2015

Note de dégustation

Rouge Grenat violacé. Notes des chocolat, caramel et réglisse. Attaque fine, fruitée. Le corps est légèrement crémeux et dispose de tannins bien intégrés. La structure tient le fruit et octroie un peu de fraîcheur. Un vin déjà très accessible. Il fera plaisir dans sa jeunesse.

Accords mets et vins

**Entrée**

Pâté en croûte de lapin au poivre vert de Madagascar, carotte cloutée de chouchous de noisettes, pickles et gelée de la cuisson hachée
Carpaccio de bœuf, pistou et copeaux de brebis

**Plat**

Jambonneau demi-sel au Porto et florentine d’épinards
Carré d’agneau à la fleur de thym, le jus nourri de pulpe d’ail doux, quinoa aux raisins blonds
Quasi de veau mijoté aux petits oignons et carottes fondantes
Filet de canard servi rosé, carottes mijotées au poivre, jus corsé à la sauge et vinaigre de mangue

Château La Cardonne

2014

Note de dégustation

Accords mets et vins

**Entrée**

**Plat**

Château La Cardonne

2013

Note de dégustation

Rouge rubis brillant. Bouquet sur la réserve, notes minérales et épicées. Attaque légèrement friande. Le vin parvient à mieux s’exprimer en bouche avec des notes fruitées et une structure rafraîchissante. Les tanins présents, mais qui s’intègrent bien.

Accords mets et vins

**Entrée**

Ravioles d’oursins et noisettes vinaigrées
Soupe tiède d’aubergines cuites entières au four, pommes fruits poêlées au romarin, Chantilly de crevettes grises aux petits pois

**Plat**

Tranche de rôti de veau fermier cuite à basse température, dés de haricots
Aiguilettes de canard poêlé, polenta du Pays Basque, traces de groseille.
Pavé de faux-filet de bœuf de race Normande maturé, laitue farcie de crème de carotte à l’huile d’argan
Pigeonneau rôti en cocotte gousses d’ail confites en chemise

Château La Cardonne

2012

Note de dégustation test

La robe parée de pourpre dense s’ensoleille de reflets rubis.
Le bouquet, un peu sur la réserve mais très gourmand, fait défiler une palette de fruits confits, de pain d’épices, de brioche.
L’attaque en bouche est belle, riche, et la suite à sa hauteur. On y retrouve les épices fines, les notes grillées, une chair tannique onctueuse qui se prolonge sur une finale tout en délicatesse.

Accords mets et vins

**Entrée**

Pâté en croûte de canard, oignons doux et pommes acidulées
Carottes confites en concentration d’eau de pomme de terre, rafraîchies à la lavande sauvage

**Plat**

Côte de veau rôtie au beurre d’Espelette, palet de pommes fondantes et morilles en sauce
Magret sauce aigre douce, poêlée de légumes
Entrecôte de race Charolaise à l’échalote
Rognon de Veau cuit à la Cheminée

Château La Cardonne

2011

Note de dégustation test

Le 2011 ne se contente pas d’une belle teinte rubis foncé pour montrer sa personnalité. Bien servi par un bouquet mariant délicatement les fruits mûrs (cassis, myrtille, cerise) et le caramel, il dévoile une jolie matière étayée par des tanins ronds. Un vin souple et séducteur, aux délicieuses notes de tabac blond en finale.
Le millésime est plein et charmant, avec un nez élégant avec des notes florales, et en bouche il est très fruité avec de beaux tanins souples.

Accords mets et vins

**Entrée**

Cuisses de grenouille en chapelure de persil rôties au naturel, coulis de cresson acidulé
Jambon Ibérique

**Plat**

Agneau aux épices, variation d’artichauts et carottes en croûte de sel
Filet mignon de veau et son jus, déclinaison de fleurs de courgettes et piquillos.
Cochon de lait farci aux épices douces
Cuisse de volaille jaune, ravioles de foie gras, bouillon de poule parfumé à la verveine

Château La Cardonne

2010

Note de dégustation test

La robe est d’un rouge grenat soutenu, avec encore quelques reflets violets. Son bouquet mêle les fruits noirs ( myrtilles, cassis ) et les épices offertes par un boisé parfaitement marié. Gras, ample et frais le palais s’appuie sur des tanins puissants et fins montrant le potentiel de ce millésime. Finale longue aux saveurs de vanille.

Accords mets et vins

**Entrée**

Carpaccio de bœuf, chimichurri, estragon
Terrine de foie gras, croque de fruits et confiture d’oignons

**Plat**

Filet de bœuf, mousse de pommes de terre de Noirmoutier
Côte de veau élevé sous la mère, bonbons d’oignons fourrés, légumes de saison
Magret de canard entier du Périgord, mousseline de pommes de terre et jus à la truffe
Pavé de Rumsteack Black Angus, frites maison et anchoïade

Château La Cardonne

2009

Note de dégustation test

Très belle robe de velours pourpre. Le nez décline les petits fruits noirs (myrtille, cassis) sur un boisé délicat.
L’harmonie se prolonge en bouche sur un équilibre parfait entre fraîcheur et tanins soyeux.
Jolie finale de pain d’épices.

Accords mets et vins

**Entrée**

Foie gras de canard poché dans un bouillon corsé, velours de petits pois et crémeux d’anguille fumé
Tartare de boeuf au couteau “à la Française”

**Plat**

Noix de ris de veau croustillante pommes Suzette et crème au lard, girolles et sauce vin jaune
Tournedos de boeuf et son jus aux cèpes
Brochettes de gigot d’agneau
Jambonnette de poulet fermier farcie au citron confit et pignons, lasagnes d’épinards en cocotte

Château La Cardonne

2008

Note de dégustation test

Belle teinte dense, rubis à reflets pourpres.
Nez bien expressif floral et fruits noirs, petite note d’herbe coupée, délicatement boisé.
La bouche est souple en attaque, ronde au boisé fondu. Bonne fraîcheur un
peu mentholée et très joli fruit en finale (cassis, framboise).

Accords mets et vins

**Entrée**

Bœuf juste saisi à la crème de foie gras, carottes à l’orange

Tartare de bœuf à l’italienne : bœuf haché, parmesan, huile d’olive, tomates confites

**Plat**

Veau fermier du Limousin cuit au sautoir, rillons aux petits pois et girolles, vrai jus

Cuisses de grenouilles poêlées, jus de cresson de fontaine, ail nouveau

Cochon de lait à l’huile de cendres, pomme à la braise, pommes de terre rouges de montagne

Agneau des Pyrénées rôti et frotté au piment d’Espelette, coco de Paimpol au jus tomaté

Château La Cardonne

2007

Note de dégustation test

La robe est brillante, d’un profond rouge vif.
Le bouquet frais de groseille et cerise évolue à l’aération vers des nuances florales et légèrement mentholées.
La bouche est charnue, les tanins denses et veloutés sur un fruit pur doublé de quelques notes florales d’acacia. Le boisé discret et élégant complète un équilibre parfait.

Accords mets et vins

**Entrée**

Pâté en croûte de canard et légumes au vinaigre
Poêlée de cuisses de grenouille légèrement pimentées, petites girolles, quinoa toasté, roquette et cresson

**Plat**

Poitrine de pigeon rôti au miel épicé et sa cuisse confite, compotée d’oignon rouge
au vinaigre de Xérès
Carré d’agneau de lait en croûte persillée
Ris de veau en cocotte, morilles crémeuses
Selle de cochon de lait farcie d’une épaule confite, artichauts violets et céleri lardés, jus infusé à la poitrine fumée

Château La Cardonne

2006

Note de dégustation test

Très belle robe rouge sombre à reflets grenat
Au nez : réglisse, violette enveloppent des arômes classiques de fruits noirs.
En bouche : volume et douceur. Les tanins sont bien fondus, pleins de caractère mais sans agressivité soutenant un très beau fruit. Un maître mot : élégance.

Accords mets et vins

**Entrée**

Rillettes de porc aux épices
Effiloché de poulet en salade, vinaigrette de sésame pimentée

**Plat**

Ris de veau croustillant aux herbes à tortue, carottes, sautées au gingembre et à l’orange
Pastilla d’épaule d’agneau du Pays d’Oc à la sarriette
Côte de veau de Dordogne morilles crémées aux amandes et à l’oseille
Volaille de Bresse en croûte de foin, artichauts violets relevés

Château La Cardonne

2005

Note de dégustation test

Superbe robe grenat profond.
Le bouquet épanoui de fruits rouges bien mûrs est délicatement doublé de senteurs florales, glycine, fleur d’acacia.
La bouche, d’une grande élégance, se révèle charnue et fruitée sur des tanins serrés.
On y trouve entremêlés les petites baies sauvages, le boisé fin et fondu, quelques notes de fleurs et de foin coupé qui se prolongent sur une finale longue et fraîche.

Accords mets et vins

**Entrée**

Demi aubergine grillée au miso doux
Morilles farcies, foie gras de canard poêlé, émulsion au vin d’Arbois

**Plat**

Foie gras de canard cuit au torchon, épices de Massala avec rhubarbe fondante à la Chartreuse
Râble de lapin farci aux shitakés et foie gras
Bœuf Wagyu chilien sauté au poivre noir
Canard de Challans aux épices, fenouil, sauce à l’orange

Château La Cardonne

2004

Note de dégustation test

Robe rubis profonde à bordures pourpres.
Bouquet développé et complexe de notes de fleurs et de fruits mûrs.
La bouche est souple mais ferme sur les fruits noirs (cassis, myrtille), présentant une belle longueur et une délicieuse note de réglisse en finale.

Accords mets et vins

**Entrée**

Terrine de lapin, volaille et porc aux herbes
Salade de bœuf finement tranché et poché, vinaigrette de sésame

**Plat**

Epaule d’agneau de lait, tian de légumes, oignons doux caramélisés
Côte de veau de lait, champignons boutons, pommes grenailles, jus corsé truffé
Noix de ris de veau dorée, glacée au jus de crustacé, fricassée de coques à l’aïoli, purée d’oignon des Cévennes
Carré d’agneau rôti en croûte aux légumes du midi, jus à la sarriette

Château La Cardonne

2003

Note de dégustation test

La robe parée de pourpre dense s’ensoleille de reflets rubis.
Le bouquet, un peu sur la réserve mais très gourmand, fait défiler une palette de fruits confits, de pain d’épices, de brioche.
L’attaque en bouche est belle, riche, et la suite à sa hauteur. On y retrouve les épices fines, les notes grillées, une chair tannique onctueuse qui se prolonge sur une finale tout en délicatesse

Accords mets et vins

**Entrée**

Tartare de bœuf assaisonné, chips de légumes et coulis de piment d’Espelette
Pâté en croûte de cochon de lait, foie gras et ris de veau

**Plat**

Entrecôte de bœuf de tradition française grillée à la plancha
Côte de veau cuisinée au verjus
Véritable cassoulet Montalbanais
Canette fermière du Sud-Ouest, cuisse confite croustillante, et anchois au sel

Château La Cardonne

2002

Note de dégustation test

Le millésime 2002 présente une robe rubis soutenue aux bordures pourpres. Le nez est boisé avec une touche animale en attaque, suivie de fruits noirs intenses (mûre, myrtille). A l’agitation il se complète de notes de noisette et de feuille sèche.
En bouche les arômes du bouquet sont complétés de fruits rouges légèrement acidulés. L’attaque est charnue avec une bonne amplitude en milieu de bouche servie par des tanins aimables jusqu’à la finale longue et racée.

Accords mets et vins

**Entrée**

Tartare de bœuf Charolais coupé au couteau,  pain toasté
Foie-gras de canard mi-cuit à l’Armagnac

**Plat**

Millefeuille de joue de bœuf et artichauts, barigoules aux agrumes
Entrecôte de veau de lait au verjus, légumes parfumés à la sarriette
Pigeon des landes cuit en feuilleté, sauce salmis
Noix de ris de veau braisée au vin rouge, barigoule d’artichauts violet

Château La Cardonne

2001

Note de dégustation test

La robe, d’un pourpre engageant présente de jolis reflets rubis.
Le bouquet nous offre une palette de fruits mûrs associée à des notes réglissées, épicées et finement boisées.
L’attaque en bouche est pleine, presque sucrée, avec des arômes de mûre et de framboise qui se mêlent à la vanille en un équilibre suave. Les tanins aux grains soyeux soutiennent la dégustation vers une fin de bouche élégante et douce.

Accords mets et vins

**Entrée**

Gravlax de magret de canard, rémoulade de céleri et pommes noisettes.
Foie gras de canard poêlé avec légumes printaniers, crumble au sarrasin.

**Plat**

Ballotine de volaille avec farci Primavera.
Pigeon cuit sur coffre, croustillant d’abattis, betteraves et pain d’épices
Bœuf du Limousin maturé 50 jours, grillé aux sarments de vigne, échalotes confites, moutarde à l’ancienne et sauce à la Bordelaise
Bœuf Wellington compote de pomme, salade sucrine

Château La Cardonne

2000

Note de dégustation test

La robe chatoyante est d’une belle densité pourpre. Le bouquet complexe, parfumé, mêle les épices au cassis et à la myrtille. La bouche, ronde et savoureuse, y ajoute des notes minérales et délicieusement fumées portées par des tanins soyeux de grande classe. La finale est longue et fraîche.

Accords mets et vins

**Entrée**

Aubergine confite, bouillon de foie gras
Gnocchis pochés, ail des ours et champignons

**Plat**

Foie gras de canard aux épices, crème de foie gras, feuille de navet croustillante
Bœuf d’Aubrac à la moëlle, asperges et oignons
Côtes d’agneau du Quercy aux pruneaux d’Agen
Pomme de ris de veau, bisque de homard

Château La Cardonne

2016

Revues de Presse
& Médailles

89/100 Points

This is carefully worked and feels quite 2015 in terms of its accessibility and openness. Sweet, rich and ripe fruit is accompanied by touches of crème patisserie and cappuccino with a cocoa dusting and a spiced finish. It offers lots of enjoyment in the medium term.

DECANTER.COM Jane ANSON

91/100 Points

The 2016 La Cardonne has a lively bouquet with red and black fruit, cedar and light mint aromas, quite Pauillac in style. The plate is medium bodied with supple tannin, vibrant and quite precise with well judged oak towards the persistent finish. Looking for a Cru Bourgeois in the Médoc Look no further. Superb. Drinking window 2019-2032

Neil MARTIN

89-90/100 Points

A soft and silky red with chocolate, berry and currant character. Medium body and a clean finish.

James Suckling primeurs 2016

17.5/20 Points

Tiefes, kräftiges Bouquet. Leder, dunkle Kirshcen, Brombeeren, Pflaumen, verspielt und, mit sehr gutter Komplexität. Seidenweigher Auftakt, dann breitet sich der Wein aus, opulente Frucht, deutlich noch die Barrique spürbar. Brombeeren, Kirschen, Vanille, denzent Cassis, kompakt, sehr vollmündig, mittlere Struktur, feine Gerbstoffe. Mittelanger Abgang, sehr stimmig. Ein Kraftprotz mit Charme. Dürfte früh Spass Machen. 2022-2032.

Adrian Van Velsen- VV Wine primeurs 2016

Médaille d’Or Concours de Bordeaux Vins d’Aquitaine 2019

Médaille d’Or Concours des Grands Vins de France 2019

Médaille d’Or Féminalise 2019

Château la Cardonne

2015

Revues de Presse
& Médailles

91/100 Points

Spicy, structured and with a smoky character, this rich wine will develop power. It has a dense texture, layers of tannins that are integrating with the blackberry fruits. This will be a good wine as it matures. Drink from 2024.

Wine Enthusiast

90/100 Points

This is rich, with deeply worked flexible tannins providing fine structure, but they are weighty and clearly able to age. This is a good quality Médoc with typicity and a real sense of confidence – I love the dusky damson feel to the fruits. Not likely to begin selling for the next five to eight years, as this estate unusually holds its wines back until it feels they are ready for drinking. Drinking Window 2022 – 2032

Decanter magazine Jane Anson

89-90/100 Points

Balance and freshness to this with a mineral, bark and dark berry. Light but well done.

Jamessuckling.com

Médailles d’Or Concours des Grands Vins de France 2018

Château la Cardonne

2013

Revues de Presse
& Médailles

86-89/100 Points

Shows good energy, with a briary note up front, accented by fresh star anise and black cherry notes. Features modest grip and fresh acidity through the finish.

Wine spectator James Molesworth

87/100Points

An elegant, polished wine for 2013, shows its Rothschild heritage.

Drink: 2017-2022

Steven Spurrier Decanter Decanter primeurs 2013

Médaille d’Or Citadelles du Vin 2019

Château la Cardonne

2012

Revues de Presse
& Médailles

90/100 Points

The vineyard is at the highest point of the Médoc (100 feet above sea level) on deep gravel soil giving both texture and richness. Berry notes dominate supported by firm tannins and ample acidity. This Cru Bourgeois will age well. Mr Touton Selections.

Why by? A moment of snobbery: the property was once owned by the Rothschilds of Château Lafite.

Wine Enthusiast

90/100 Points

 

James Suckling

88/100 Points

Good freshness, this is the coffee, mocha spectrum of oak, quite flashy, quite modern, but charming and enjoyable, can see this getting a good reception around a dinner table with friends, just flashy enough to be memorable without being over extracted and off-putting. Raspberry, dark plums, tiny bit too bitter on finish, but well controlled. Recommended. Drink 2017- 2028.

Jane Anson www.newbordeaux.com primeurs 2012
Château la Cardonne

2011

Revues de Presse
& Médailles

90/100 Points

A wine with blueberry and cherry character, with hints of roses. Medium to full body, integrated tannins and a fresh, clean finish. Extremely well done for this producer. Better in 2016.

James Suckling

86-89/100 Points

Not big, but focused, with a good sanguine edge to the medium-weight plum and black cherry fruit. Offers a lacing of tobacco on the finish.

James Molesworth – Wine spectator

Médaille d’Or Concours de Lyon 2017

Château la Cardonne

2010

Revues de Presse
& Médailles

90/100 Points

A superb blend of 50% Merlot, 5% Cabernet Sauvignon and the rest Cabernet Franc, the 2010 from this well-known property has performed as well as I’ve ever tasted. A sleeper of the vintage, this endearing style of wine has copious quantities of ripe black cherry and black currant fruit interwoven with hints of forest floor, licorice and subtle background oak. It is medium to full-bodied, rich, textures and overall, an enormously seductive style of wine to drink over the next 7-8 years.

Robert Parker

*** (very good)

 

Genussmagazin Selection avril 2014

Médaille d’Or Concours de Lyon 2015

Médaille d’Or Challenge international du vin Blaye 2015

Château la Cardonne

2009

Revues de Presse
& Médailles

89-92/100 Points

Pretty blueberry and flowers on the nose. Full-bodied, with chewy tannins and a long finish. Lots going on. Big wine for the appellation. Best in a long time from here.

Wine Spectator

***

Dense colour, good cassis fruit, really classy Médoc. Drink 2013-18.

Decanter.com avril 2010

88/100 Points

Tasted at the Cru Bourgeois 2009 tasting in London. The La Cardonne has a tightly-wound bouquet of brambly black fruit, tar and cedar with moderate definition – quite conservative. The palate is medium-bodied with firm tannins, a touch of sea-salt, nicely composed towards the finish but needing another 12 months in bottle to loosen up. Tasted September 2011.

Neal Martin E-Robertparker décembre 2011

88/100 Points

A blend of 50% merlot, 45% Cabernet Sauvignon and the rest Cabernet Franc, this 2009 offers notes of tobacco leaf, cassis, and loamy soil with underbrush nuances. With excellent texture, impressive purity, and medium to full body, this is a rich, overachieving cru bourgeois to drink over the next decade.

This a major sleeper oft he vintage and the best wine I have ever tasted from La Cardonne, which is in the nortern end oft he Medoc, near the town of Blaignan.

Robert Parker – mars 2012

Médaille d’Or Berliner Wein Trophy 2015

Médaille d’Or Concours Général Agricole 2012

Château la Cardonne

2008

Revues de Presse
& Médailles

88/100 Points

Sleek and fresh, with a nice tangy edge to the mouthwatering damson plum and black cherry fruit. Tobacco and spice notes are subtle on the finish. Merlot, Cabernet Sauvignon and Cabernet Franc. Drink now through 2012. 4,000 cases imported. —J.M.

Winespectator.com 18 février 2011

***

Red Fruit, creamy oak and spice bouquet. Harmonious, balanced and appealing palate with juicy and good structure.

Decanter

Une étoile

Guide Hachette 2012

Médaille d’Or Citadelles du Vin 2016

Château la Cardonne

2007

Revues de Presse
& Médailles

16/20 points

***

Deep colour, lovely blackcurrant nose, flavoury fruit in the Pauillac style and good length, a classy, evocative Medoc. Drink 2012-17.

Decanter.com primeurs 2007

Médaille d’Or Citadelles du vin 2014

Médaille d’Or Féminalise 2011

Château la Cardonne

2006

Revues de Presse
& Médailles

***

Ripe Medoc fruit, quite supple and lifted not smothered by oak, nicely balanced. 2010-15.

Decanter.com primeurs 2006

16/20 Points

45% merlot, 55% cabernet-sauvignon. “Ce sont les meilleurs cabernets que j’aie jamais faits à La Cardonne”. Réglisse, violette, volume et douceur, tanins bien fondus, plein de caractère mais pas d’agressivité, très beau fruit.

Le Point n°1810 primeurs 2006

 Une étoile

Guide Hachette 2010
Château la Cardonne

2005

Revues de Presse
& Médailles

“Réussite exceptionnelle”

Nez épanoui de fruits rouges bien mûrs et de glycine, bouche charnue avec un très bon fruit, des tanins serrés et une grande fraîcheur. Grande élégance.

La Revue du Vin de France Spécial millésime 2005 – Juin 2006

90/100 Points

Ripe style. Quite forward characteristics compared to most aged wines. Perfumed long aromas to blue fruits/cedar and a touch of ripe black cherry. Tannins big but impressive.

The Library Collection International Wine Challenge 2010

 16/20 Points

‘‘Son vin fruité et soigneusement élévé, s’affirme comme un classique de l’appellation, avec un boisé très perceptible.’’

La Revue du Vin de France-Classement des meilleurs vins de France 2007

Une étoile

Guide Hachette 2009
Château la Cardonne

2004

Revues de Presse
& Médailles

16/20 points

***

Very good colour, fine ripe fruit and an impression of Pauillac firmness and length, good wine. Drink 2008-2014.

Decanter.com primeurs 2004

Bon à Très Bon

*** (*) La souplesse des tanins et la fluidité de la matière en bouche sont plaisantes. L’équilibre est préservé dans ce vin tendre et frais en finale. Séduisant dès aujourd’hui et durant cinq ans.

La Revue du Vin de France Mai 2006 – Mai 2006

‘‘ Nous avons aimé’’

Beau fruit expressif en attaque et finale délicate et tendre. Equilibré.

La Revue du Vin de France Juin 2005

Une étoile

Guide Hachette 2008
Château la Cardonne

2003

Revues de Presse
& Médailles

17/20 Points

Dunkles Granat mit Bläulichen Reflexen. Delikates Maul- und Heidelbeerbouquet, schlank, gewisse Tiefe anzeigend, noch Reife verlangende Adstringenz, schlank und elegant endend.  2010-2019

Wein Wisser – 3 Mai 2005

Une étoile

Vin Très Réussi

Guide Hachette 2007

85/100 Points ‘‘Very Good/ Très bien’’

Blackberry and cherry aromas follow through to a full-bodied palate, with silky tannins and a medium finish.

Wine Spectator 2006

Médaille d’Argent Vinalies Internationales/ Février-Mars 2011

Médailla d’Argent Challenge International du Vin

Château la Cardonne

2002

Revues de Presse
& Médailles

4 verres (“la race, l’élégance, l’expression”)

Nez épanoui et riche de fruits noirs et de boisé épicé ; la bouche est savoureuse, franche, avec des tanins bien mûrs et une finale très équilibrée.

Guide Hubert 2005

16/20 Points

Mittleres Rubin, aufhellender Rand. Würziges, nach roten Kirschen duftendes Bouquet, feine Bastholznoten dahinter. Im Gaumen eher schlank, Sauerkirschen im Extrakt, etwas vordergründige Säure, mittlere Länge. 2009-2016

Wein Wisser –3 Mai 2005

16/20 Points

Verlangt nach fiel Luft, dann: volle, dichte, fruchtige Saftigkeit mit röstiger Note; vollmundig konzentriert mit feinen Konturen und grosser Länge.

Weinwirtschaft – 9 Décembre 2005

Deux étoiles 

Guide hachette 2006

Médaille d’Or Vinalies internationales 2010

Château la Cardonne

2001

Revues de Presse
& Médailles

16/20 Points

Aufhellendes Granat, rubiner Rand. Recht offenes, leicht röstiges Bouquet, etwas vegetale Noten in Untergrund. Am Gaumen klassisch, ansprechende Länge, rotbeerig bleibend, gerbig-kernige Noten im Nacklang aufweisend.  2008-2015

Wein Wisser – 3 Mai 2005

Une étoile ‘‘ Vin très réussi’’

Guide hachette 2005

***

‘‘Blind tasting TOP WINES 2004

 

Decanter

 85/100 Points

‘‘Robe soutenue, bel aspect. Nez profond de fruits rouges et noirs mûrs, notes de zan. Bouche ample, bien construit, aux tannins fins et enrobés.’’

Guide des Vins Gillbert et Gaillard 2007
Château la Cardonne

2000

Revues de Presse
& Médailles

*****

A winner from the start. Delicious minerally blackberry fruit that has a perfumed complex meaty, spicy, earthy savoury fruit character and wonderfully smoky. So silky and stylish.

Drink 2004

Decanter.com – Avril 2001

***(*) (bon / très bon)

Dans le même style que Ramafort. Ce vin révèle un joli fruit, des notes épicées, une bouche ronde, chaleureuse et aromatique, avec un boisé assez marqué.

La Revue du vin de France « Dossier Bordeaux 1999& 2000 » – Septembre 2002

89/100 Points

Lovely aromas of crushed berries, chocolate and smoke follow through a medium-bodied palate, with fine tannins and a clean finish. Well-done. Best after 2005. 35 830 cases made.

J.S.

Wine Spectator 31 Mars 2003

16/20 Points

Gut Gebaut, mit saftigem, reifem tannin, angenehm geschmeidig, besitzt Fülle und Temperament: überrascht positiv. 2006 bis 2014

Vinum Avril 2003

***Recommended

Modern, oaky, nice touch of vanilla, well made with good mid-palate, sweet fruit, supple tannins, fresh acidity and good balance. Classic mediumweight claret. Up to 5 years. (AR)

Decanter juillet 2003

Deux étoiles 

 

Guide hachette 2004

Médaille de Bronze

Decanter world wine awards – 20 May 2004