CHÂTEAU LA CARDONNE

découvrir

CHÂTEAU LA CARDONNE

Depuis plus de trois siècles, sur le plus haut plateau du Médoc, Château La Cardonne domine fièrement son territoire.
De son perron, le regard embrasse l’horizon lointain, de la forêt des Landes jusqu’aux falaises sur l’autre rive de la Gironde.

Château La Cardonne est le fruit d’un terroir unique qui offre généreusement authenticité et complexité. Un véritable respect envers les vignes et la terre, l’alliance de la modernité et du meilleur de la tradition, et le patient travail d’élevage poussé à la perfection, permettent d’en sublimer les fruits.

La longue expérience de femmes et d’hommes aussi dévoués que minutieux, permet à son esprit fermement ancré dans le présent, de se tourner vers l’avenir. Des mesures exigeantes, pour un Cru Bourgeois d’exception

AUX ORIGINES

1769 & 1785

Château La Cardonne et ses vignes figurent déjà sur les cartes de Cassini et de Pierre de Belleyme, le géographe du roi Louis XV.

1850

Château La Cardonne est présent dès la première édition du ‘‘Féret’’ (BORDEAUX et Ses Vins Ch. Cocks & Éd. Féret)

1932

Depuis le début du siècle, les Crus Bourgeois connaissent un véritable essor. Cette année-là, sous la double autorité de la Chambre de Commerce de Bordeaux et de la Chambre d’Agriculture de la Gironde, les courtiers bordelais consacrent les Crus Bourgeois, parmi lesquels Château La Cardonne.

1973

Château La Cardonne entre dans le giron des Domaines Barons de Rothschild (Lafite), qui voient dans son superbe terroir un grand potentiel à dévoiler. S’ouvre alors une période de réorganisation profonde du vignoble. Remembrement, drainage, replantation, révèlent les caractères du terroir et du vin.

1990

Le domaine ainsi magnifié change de main. Ses nouveaux propriétaires poursuivent l’ouvrage en s’engageant dans la construction de bâtiments modernisés. Une spectaculaire cave souterraine est creusée.

2016

Château La Cardonne entre dans une ère nouvelle, avec la réalisation de grandes ambitions : les chais bénéficient de nouveaux équipements de pointe pour une vinification toujours plus précise et désormais le domaine, son parc et son château sont largement ouverts aux visiteurs.

NOS VALEURS

Au Château La Cardonne, les conditions géo-climatiques et les richesses du terroir se conjuguent merveilleusement. Ce miracle nous oblige.

Le choix de la longue maturation de nos vins en bouteilles traduit le respect que nous portons à notre héritage.
Le soin minutieux porté à nos créations est soutenu par les meilleurs outils et des pratiques respectueuses de l’environnement.

Le respect du terroir et de ses habitants, contemporains comme futurs, du plus petit au plus grand, est au cœur de notre philosophie.

UN STYLE
INIMITABLE

Si Château La Cardonne a traversé les siècles, c’est d’abord grâce à un terroir exceptionnel, offert en héritage d’une génération à l’autre, jusqu’à nos jours.

Des premiers vignerons à ceux d’aujourd’hui, tous ont œuvré pour révéler la magie du lieu dans chaque verre.

Dans l’immense cave souterraine, ses bouteilles développent leurs arômes en secret avant d’être livrées au Monde.

L’EXPERTISE
D’UNE FEMME

Depuis près de vingt ans, c’est avec passion que Magali Guyon transmet au Château La Cardonne son style si particulier.

Entre précision extrême et vision très personnelle, elle veille à l’expression la plus pure du terroir en tirant le meilleur parti des outils d’aujourd’hui. De son style en finesse et en délicatesse découlent toute l’élégance et l’éclat du Château La Cardonne, un vin de plaisir à l’épreuve du temps, parfaitement équilibré, où la palette des fruits est portée par le boisé subtilement dosé.

DES FEMMES & DES HOMMES PASSIONNÉS

« Nous ne sommes que les interprètes d’une œuvre dont le terroir serait le compositeur et chaque millésime un opus différent.

Il y a des millésimes de musique de chambre et des millésimes de symphonie.

Nous avons une partition originale à jouer chaque année et notre orchestre l’interprète en respectant l’œuvre et le compositeur mais aussi en assumant un style qui n’appartient qu’à nous. »